Prise en main à distance NoMachine

Application de bureau à distance

C’est un outil formidable ! Voyez plutôt :

Vous êtes dans votre salon, confortablement installé avec l’ordinateur portable Linux sur vos genoux, (entre nous il tient chaud comme un chat, il ronronne comme un chat… mais sans les poils) quand soudain vous êtes confronté à un problème que vous ne pouvez résoudre seul !
Ce peut être un fichier LibreOffice que vous n’arrivez pas à ouvrir ou une manipulation toute bête, certes, mais vos connaissances sont plus littéraires qu’informatiques, alors vous faites quoi ? Mmmmh ?

Vous utilisez le jocker “appeler un ami” ! Tout le monde a un ami qui s’y connaît n’est-ce pas ?

Et c’est là que j’en viens au vif du sujet : la prise de contrôle à distance !
C’est très simple, votre ami qui s’y connaît est lui aussi confortablement allongé sur la banquette du salon avec son ordinateur portable Debian (bah oui ! il s’y connait, lui.) et ça tombe bien, il vous a conseillé lors d’une permanence aGeNUx (chaque mercredi vous savez où) d’installer NoMachine.

Nomachine est compatible avec Linux, Mac, iOS, Androïd et l’autre là, je me rappelle plus, il commence par win mais c’est la loose…

Le lien du site est ici https://www.nomachine.com/download , et il est disponible pour les architectures 32 bits et 64 bits.
Alors “free remote desktop” n’est pas “open source”, pour les puristes il reste le ssh direct mais on n’a plus d’amis qui s’y connaissent à ce point.

Vous sélectionnez le lien correspondant à votre système, DEB c’est bien pour la plupart. L’installation se fait en un double clic et une fois installé une fenêtre vous indique vos adresses ip : la locale, chez vous derrière la box adsl, et l’officielle, celle qui correspond à votre box (dans mon cas nx://79.xx.235.xx:20xxx), ce qui permet d’accéder à distance
à un autre ordinateur. Formidable je vous dis !

Une fois NoMachine démarré sur les deux postes l’ami qui s’y connaît rentre votre login et votre mot de passe de connexion (c’est un ami, vous pouvez lui donner) et vous ne touchez plus à rien, vous aurez le plaisir de voir des fenêtres s’ouvrir, le pointeur de la souris gigoter dans tous les coins etc…
Un avantage à souligner : en cas de processus long, si l’ordi passe en veille, l’amikissyconé (je fais l’ado qui SMS) peut se connecter et le sortir de veille,
ainsi vous avez largement le temps d’aller au magasin du coin lui acheter des chocolats pour le remercier de son aide !

Les images qui suivent illustrent les manipulations, vous remarquerez les fenêtres et le pointeur et la souris qui bouge pas !

Voilà, avec cette présentation je vais me faire lyncher par les copains qui s’y connaissent, car ils peuvent dire adieu à leurs soirées télé !

7/10 ou une opportunité !

Après 10 ans de bons et loyaux services Windows Seven ne sera plus maintenu, µcrosoft abandonne les mises à jours et la maintenance de ce système.

Il est avec XP l’un des plus fiables windows ayant existé, et aura duré un peu plus que son prédécesseur, ne parlons pas de l’aberration Vista.

Il est abandonné pour des raisons pratiques, il est né avec son temps, et son temps est révolu. Les évolutions technologiques, les mentalités également tendent vers les services cloud, les objets connectés sont omniprésents, et les outils de W10 déjà adaptés à ces évolutions, alors pourquoi développer des rustines pour un ancien système déjà dépassé ?
Le cryptage des données, la lecture de vidéos 4k rendent Seven poussif et inadapté, place à présent aux systèmes du futur…

Donc chers utilisateurs de Seven jusqu’au 14 janvier vous allez subir une pression médiatique énorme vous laissant croire que seul W10 vous conviendra et qu’il faut viiiite l’installer !

C’est le moment de passer à Linux, Libre, Respectueux de vos droits, Sécurisé, sans licence restrictive, gratuit au téléchargement, etc…
Il faut toujours dire [etc…] parce que la liste des arguments pour passer à linux est bien plus vaste.

Pour passer de seven à linux vous devez :
1-acheter un disque externe neuf
2-copier vos documents dessus
3-adhérer à une association comme aGeNUx pour 20€ annuels et venir à une permanence avec votre ordinateur pour l’installation, puis toute l’année une aide gratuite à l’utilisation (prévoir des M&M’s ou des gâteaux)
ou bien
3-bis -payer un technicien informatique au moins 75€ pour qu’il le fasse à votre place puis 60€ l’heure d’assistance à chaque fois que vous avez des questions ! de toute façon si vous passez à w10 vous allez passer à la caisse !
30€ pour un antivirus, une sécurité incertaine, des maladresses possibles et parfois irrémédiables, je vous parle de windows là !

Pour utiliser Linux en gardant vos habitudes je vous conseille LinuxMint, distribution très abordable et proche de l’ergonomie de windows, le soleil se lève pour tout le monde et il en existe bien d’autres.

Un dernier détail : si µcrosoft ne bride pas volontairement l’utilisation de Seven après le 14 janvier, vous ne risquez pas grand chose de plus à continuer de l’utiliser, mais le matériel sur lequel vous travaillez va rendre l’âme assez rapidement, les derniers ordis neufs équipés de Seven datent de 2012, et 8 ans pour ce type de matériel c’est inespéré !

Acer ES15 uefi secureboot

Le standard UEFI est mis à mal par certains constructeurs qui n’en respectent pas les standards… certainement appuyés par µcrosoft soi-même dans le but évident de plomber l’installation d’ OS alternatifs tels Linux, compliquant ainsi la vie des utilisateurs !

Pour installer un Linux (le choix de cet utilisateur Eric s’est arrêté sur Mint Mate) nous devons aller dans le bios et effectuer certaines opérations :
-entrer un mot de passe bios (obligatoire)
-désactiver le secureboot
-dans l’ordre de démarrage mettre usb en premier

Redémarrer, le LiveUsb s’affiche, lancer l’installation, bien vérifier le chemin d’installation de Grub, le lanceur de boot linux.

Une fois terminé, en 15/20 minutes à peine (on est sur Linux, c’est pas 1h d’installation windows, deux redémarrages, trois heures de mises à jour !) on redémarre la bête et…. l’insulte : No Boot Device ! Démarrage impossible.

Bien entendu on se remet en question, j’ai raté quelque chose, j’ai fait une mauvaise manipulation, j’ai pas accepté les accords de licence (heu, mais non, y en n’a pas des accords chez Linux, on est libres).

Non, vous n’avez rien raté, c’est la faute à l’UEFI et son secure boot.
Nous redémarrons, et dans le bios nous retournons au secureboot, puis nous rechercherons l’option “select uefi trusted file” (choisir un fichier de confiance) puis dans l’arborescence proposée nous parcourons les dossiers efi jusqu’à trouver le fichier grubx64.efi !
Sauvegardons les modifications, redémarrage, incantations vaudou et…

Nous avons encore libéré une machine de l’emprise commerciale de µcrosoft !

En installant LinuxMint nous venons d’économiser 30€ d’antivirus par an, 60€ par dépannage informatique dû à la maladresse, nous évitons de pirater des logiciels commerciaux en les remplaçant par des licences libres, nous gardons la maîtrise de nos données personnelles, et nous rendons notre ordinateur pérenne pour au moins 8 ans si un orage ne vient pas tout cramer !

Install Partie TERA – Tournon d’Agenais samedi 8 decembre.

Agenux organise une Install Partie dans les bureaux de l’association TERA samedi 8 décembre 2018 de 10h00 à 19h00 à Tournon d’Agenais. Les bureaux se trouvent rue de la Citadelle à Tournon d’Agenais. Tél. : 0962533635 ou 0658588548.

 

Apportez vos ordinateurs, on y installe GNU/Linux et on vous explique. Ce sera aussi l’occasion de découvrir le projet sociétal expérimental de l’association TERA dont voici le site.

Auberge espagnole le midi.