Une nouvelle page pour la lettre d’information

Le 21 janvier dernier, j’ai publié un petit article que j’avais intitulé: “Nouveaux sujets pour la lettre d’information”. Face aux retours positifs obtenus, j’ai donc décider d’intégrer une page supplémentaire aux prochaines lettres.

Dans cette page, vous découvrirez des infos sur les nouvelles sorties de logiciels, sur les nouvelles versions de distributions ainsi que des conseils pratiques etc.

La lettre d’information n°17 sera disponible sur ce site en avril prochain avec une page spéciale sur la présence d’aGeNUx au festival des Droits de l’homme organisé par les Montreurs d’images.

GuY

Benoît a “sauvé” le portable d’Yvette

Yvette me confie son portable sous GNU/Linux: il ne démarre plus, il est vieux, elle pense qu’elle doit en acheter un autre…

Je lui dit qu’avant de l’envoyer à la déchetterie, je vais l’amener à la permanence du mercredi. Dès que j’ai eu expliqué les symptômes, Benoît prend les hoses en mains:

  • Il enlève la batterie
  • débranche l’alimentation
  • appuie sur le bouton de mise en route pendant 10s environ.
  • il remet la batterie et rebranche le chargeur du portable,
  • appuie sur le bouton de mise en route
  • le portable se lance!

Bravo Benoît, c’est à savoir!…

Yvette est ravie.

Les rencontres prennent forme !

Les premières renontres à Saint Eutrope…

Petit résumé des premières rencontres de Saint Eutrope de Born.

Nous tournons à 6/7 personnes.

Chaque semaine est différente. Chacune vient selon ses propres disponibilités et ses désirs.

Continuer la lecture de « Les rencontres prennent forme ! »

PERMANENCES RENCONTRES SUR L’INFORMATIQUE

Dans la commune de St Eutrope de Born, en Périgord-Haut Agenais, s’est ouvert une antenne locale de notre association aGeNUx. La salle du haut de la bibliothèque située dans le bourg de Born a été mise à disposition par la mairiepour que les rencontres se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

Continuer la lecture de « PERMANENCES RENCONTRES SUR L’INFORMATIQUE »

Firefox extensions

Plug-in & play

J’avais envisagé un comparatif visuel pour démontrer la nécessité de certaines extensions vitales pour naviguer en toute quiétude.

J’avoue, ce court comparatif est très partial, à droite nous avons le navigateur edge de w10 dans sa version brute de fonderie, à gauche le magnifique firefox doté de certaines extensions indispensables.

exemple : y a quoi à la télé ce soir ?
(à droite) de haut en bas vous voyez des pubs et le RGPD, soit vous acceptez de tout donner en un clic, soit vous devez refuser un par un de façon laborieuse.
(à gauche) ben quoi ? y a rien !

Plus bas dans le programme toujours rien à gauche, que l’essentiel !

Mes réglages firefox : tout par défaut, brut de forge, tel qu’il nous est proposé.
Mes extensions firefox :
-µblock est un bloqueur de plein de choses.
-i don’t care about cookies , lui c’est une pépite, il bloque les fameux consentement RGPD, je n’en vois plus un seul, et comme je navigue toujours en navigation privée ils sont refusés par défaut !

Je ne doute pas que vous avez aussi vos préférés, ce serait bien de partager vos trésors en commentaire de cet article.

Oui il a été fait sur windows, j’ai pas été capable de trouver un seul navigateur pourri sur linux ! Ils nous protègent tous par défaut. Mince alors.

Software Reporter Tool

En d’autres termes : Balance ton… quoi ?

J’ai démarré sur W10 (ouuuuh ! bouuuuh !)…
Je reprends, j’ai démarré sur W10 pour tenter de récupérer le contenu d’un disque malade et simultanément je lance une session firefox, sauf que je me trompe d’icône et je lance G** Chrome. Je rétablis vite fait la situation en fermant chrome sans prêter attention à mon environnement.
Mais mon entourage immédiat m’interpelle :
“-C’est ton ordi qui souffle comme-ça ?”

En effet, habitué aux différents bruits de ventilateur que fait ma config en fonction de la charge que je lui donne, je n’avais pas fait attention à ce souffle variable mais assez intense qui trahit une activité processeur poussée.
Ctrl Alt Supp, gestionnaire des tâches, trier par charge cpu et je vois ce truc Software Reporter Tool qui surchauffe mon PC, activités cpu + ram + hdd élevées.

Une recherche rapide me balance dès la première page “comment le désactiver, comment le bloquer, etc. et sur chaque lien de recherche la même suggestion “le bloquer”. C’est un signe !

Mais alors c’est quoi ? C’est un outil qui s’installe avec Chrome et qui fait partie des outils de nettoyage de chrome. G** mentionne clairement les plantages, les démarrages modifiés, de nouveaux onglets qui ne veulent pas se fermer, des publicités indésirables, bref tout ce qui accompagne les faiblesses de windows quand vous naviguez, éxecution de scripts dans les pages, téléchargements douteux (bien fait ! il y a du libre en téléchargement gratuit et légal). Tout ce qui interfère avec l’expérience de navigation d’un utilisateur peut être supprimé par l’outil en question (expérience selon G**, m’étonnerait qu’il laisse passer des extensions pour la vie privée ou des adsblocks par exemple).

Mais alors il fait quoi ? L’outil Software Reporter Tool analyse le lecteur de l’ordinateur et envoie ces analyses à Google. Le navigateur Chrome, lui, utilise les résultats de l’analyse pour déterminer s’il doit ou non inciter l’utilisateur à supprimer les logiciels indésirables de l’ordinateur, ce qui peut notamment avoir un impact sur l’expérience de navigation. L’outil informe Google des résultats de l’analyse et nous n’apprécions pas particulièrement pour des raisons de confidentialité.

Alors vous devez savoir que Chrome synchronise smartphones, tablettes, ordis avec vos mots de passe, favoris, contacts… et de manière tordue il rajoute position, recherches, achats, contenu d’emails etc. L’existence de cet outil pour windows qui s’ajoute à l’antivirus prouve bien que chrome n’est pas sécurisé, ne respecte pas notre vie privée, et pire : analyse nos données pour nous présenter un navigateur fade, insipide, d’un fonctionnement douteux voire malhonnête.
Utilisateurs de Windows désinstallez immédiatement chrome, et n’utilisez pas edge non plus.

Etudiez bien la procédure et tremblez pauvres fous d’utilisateurs windows :
https://www.justgeek.fr/bloquer-software-reporter-tool-chrome-55345/

Il s’agit d’aller retirer toutes les autorisations de cette application afin de la geler.
Et c’est là que vous devez trembler : pourquoi la procédure de blocage est-elle si complexe alors que pour l’installation vous n’avez rien eu à autoriser, juste un clic sur “installer chrome” et G** s’est approprié vos autorisations !

Windows est un foutage de gueule monstrueux, et je me révolte quand je consulte le budget de l’état à la rubrique “acquisition de licences microsoft”.

Pas un mot sur chromium en revanche.

Nouveaux sujets pour la lettre d’information

Je rédige la mise en page de la lettre d’information d’aGeNUx depuis 2017.

Dans cette lettre, je présente les différentes manifestations auxquelles les adhérents d’aGeNUx ont participer. Mais il est évident que les lecteurs de cette lettre aimeraient que l’on aborde d’autres sujets.

Je vous demande donc de me faire part dans vos commentaires des sujets que vous souhaiteriez que l’on mette en avant dans les prochains numéros.

GuY

Compte-rendu de la réunion du samedi 11 janvier 2020

Compte-rendu de la réunion du samedi 11 janvier 2020

Présents : Jean-Sébastien, Philippe, Eric, Ida, Michel, Paul, Marthe, Guillaume, Benoît, Lucile
Excusés  : Ludovic, Tony, Jean-Louis

Continuer la lecture de « Compte-rendu de la réunion du samedi 11 janvier 2020 »

Dirty Bits done Dirt cheap !

en français, les sales bits faits pour pas cher ! (adaptation d’un titre AC/DC)

Mais qu’est-ce qu’un dirty bit ?

C’est une petite information qui dit qu’un block mémoire a été modifié et non encore sauvegardé.
C’est également le “verrou” qui indique qu’un disque externe ou une clé usb a été retiré sans passer par la case “éjecter”.
C’est encore un disque windows en état d’hibernation (W10 ne s’éteint pas, il s’endort, au prochain allumage il se réveille et vous rend l’environnement dans son état précédent).

Pourquoi j’en parle ?
En cas de dualboot W10/Linux, si vous souhaitez accéder à la partition NTFS W10 en état d’hibernation vous allez au devant de certaines frustrations : le disque est en lecture seule.
En cas de disque usb externe ou clé usb NTFS, même punition !
Une clé usb en FAT32 n’est pas incommodée par ces états d’âme, le système FAT32 est trop peu sophistiqué.

Que faire alors pour nettoyer ce dirty bit ?

solution idiote : redémarrer sur windows, insérer puis éjecter le disque, puis cliquer sur redémarrer, c’est une vraie extinction-reboot.

solution pratique : vous êtes sous linux !
sudo umount /dev/sdx1 (le sdx1 est à remplacer par le nom du disque)
sudo ntfsfix /dev/sdx1
sudo ntfsfix –clear-dirty /dev/sdx1

J’utilise linuxmint, dans Nemo, l’explorateur de fichiers, si vous survolez le disque rebelle une bulle d’aide vous donne le chemin /media/moi/disqueNTFS sur /dev/sdx1)

Mais si voulez frimer sur le terminal, tapez ceci :
mount | grep ^/
puis recherchez le nom du disque externe parmi la liste :

tony@tonynux:~$ mount | grep ^/
/dev/sdc1 on / type ext4 (rw,relatime,errors=remount-ro)
/dev/sdc6 on /home type ext4 (rw,relatime)
/dev/fuse on /root/.cache/doc type fuse (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0)
/dev/sde1 on /media/tony/OUTILS TONY type fuseblk (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0,default_permissions,allow_other,blksize=4096,uhelper=udisks2)
/dev/sdf1 on /media/tony/MEDIATECH type fuseblk (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0,default_permissions,allow_other,blksize=4096,uhelper=udisks2)

Dans mon cas ce sont les disques sde1 et sdf1, tous deux type fuseblk, qui m’embêtent.

Si avec l’explorateur de fichiers Nemo, Nautilus ou autre, vous retournez sur votre disque externe… TA DAAAA ! plus aucune option grisée, droits lecture écriture open bar !

Ceci est une solution de dépannage, à renouveler à chaque fois que le cas se présente.
Cependant si un adhérent connaît la solution pour “monter” à chaque démarrage les partitions NTFS en rw…